Si je vais au paradis, je vais m’ennuyer là-bas!

Et si tu vas en enfer, tu n’y feras certainement ni de fêtes, ni de meet up, ni d’apéros, ni rien du tout.

 

 

Il était une fois,

Je rencontrai ce monsieur, d’un âge assez avancé, mince et élancé. Il était au bout de cette rue, attendant que le feu passe au vert pour les piétons. Plus je le fixais, plus mon coeur se pressait pour lui parler. Que devais-je lui dire ? Je n’en savais rien mais, j’étais persuadée que je devais l’aborder. 

Arrivé à mon niveau, il s’assit sur un banc à côté d’un arrêt d’autobus. 

Début d’une conversation.

“Bonjour Monsieur! Vous allez bien?”. D’un air hésitant, il laissa ses lèvres s’entrouvrir pour y répondre “ouais…bof..oui et vous?”. Je répondis par l’affirmative tout en lui demandant à nouveau s’il était sûr que tout allait bien pour lui. Il m’affirma qu’il allait bien. 

Dans cet élan, je profitai pour lui souffler “est-ce que vous savez que Dieu vous aime et qu’il veut vous apportez sa paix?”. Dès lors il rétorqua que Dieu ne se trouvait dans aucune religion; cette dernière ayant été créée par l’homme. Ce que j’approuvai très fortement. Cependant, à l’heure où il me parlait, il traversait une épreuve difficile. Il venait à peine de perdre sa mère et s’en voulait de ne pas avoir fait son nécessaire pour qu’elle survive. Selon lui, si sa mère avait souffert, c’était de sa faute. Et il était prêt, je cite “à aller payer sa dette en enfer.

Culpabilité & remords.

S’il y a une chose qui est certaine, Dieu veut nous sauver (Jean 3 : 16) et la culpabilité n’est certainement pas ce qui nous pousse à nous pardonner à nous-mêmes. Nous faisons tous des erreurs mais, il est important de comprendre que le Saint-Esprit est là pour nous aider à nous relever et non pour nous condamner. 1 jean 1: 9 nous rappelle que si nous confessons nos mauvaises actions et pensées, le Seigneur est juste et fidèle pour nous les pardonner et non pour nous en faire payer le prix.

Entendre ce monsieur dire qu’il voulait aller en enfer m’a littéralement estomaquée. Ce qui m’a davantage perturbée c’est le fait que ce monsieur connaissait un peu la bible et le monde de la foi “chrétienne” à cause de sa confession catholique. Il ne renait pas Dieu et ne l’accusait pas d’être le responsable du décès de sa maman. Mais il voulait aller en enfer car selon lui, il le méritait. Il n’avait pas pu soulager sa mère de ses souffrances, par conséquent, c’était donc à lui d’en payer les frais. Il voulait souffrir pour être sûr que sa mère ne souffrirait plus là où elle se trouve. Wouaw. 

Et la croix ? 

Alala! cette discussion tombait à pic car à cette période, nous avions un séminaire à l’église intitulé “le mystère et la puissance du sang de Jésus” (cliquez ici pour voir les vidéos). Jésus a TOUT payé à la croix pour nous. Il s’est chargé de nos fautes, de nos iniquités, de nos injustices, nos souffrances et de nos douleurs (Esaïe 53 : 4). La seule responsabilité qui nous incombe est d’accepter ce don et d’y avoir foi. Foi que Dieu ne nous condamne pas, foi que Dieu ne nous en veut plus et qu’il nous donne sa main pour marcher en nouveauté de vie. Alors, je le mis à lui expliquer tout cela. Mais, j’avais comme impression que mes propos ne trouvaient point de terre favorable. Il tenait à aller en enfer car il le méritait. 

Quelques minutes passées, il me dit “et puis, pourquoi aller au paradis? Si je vais au paradis je vais m’ennuyer là-bas. Je préfère aller en enfer”.

Lorsque vous comparez les descriptions bibliques de ces deux lieux, il faut vraiment être incrédule et ignorant pour désirer l’enfer. Ce dernier est décrit comme “un lac de feu, là où il y a des pleurs et des grincements de dents”. Le paradis étant l’atmosphère même du créateur, on est certain qu’il y règne amour, la paix, et la joie. Mon dernier recours ne pouvait être que de prier pour lui car son coeur saignait de culpabilité et seul le Saint-Esprit avait la capacité de toucher son coeur. 

Jésus t’aime et veut te donner sa paix. 

Je fais parti de ceux qui croit que le retour de Jésus est proche et imminent. Telle est la raison pour laquelle je veux nous exhorter à ne pas reporter à demain le choix de Jésus. Il est dit que”l’enfer a été créé pour satan et ses démons” et non pour les hommes. Toutefois satan a pour objectif de faire périr avec lui le maximum d’Hommes possible en les éloignant de Dieu et en les faisant adhérer à ses principes. Ne cédons pas. Jésus nous tend sa main afin de nous délivrer de cette nature pécheresse et pour que nous demeurions pour l’éternité à ses côtés. Décidons de croire que Dieu ne nous condamne plus, décidons de nous pardonner à nous-mêmes et à croire que nous ferions mieux demain avec la grâce de Dieu. 

Soyez bénis. 

Partagez cet article...
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Raïssa

Raïssa

Passionnée de Jésus, médias, écriture et lecture.

1 comment

  1. Salut Raï, comme tu as dit “ne cédons pas!”… Que le Seigneur nous éclaire pour qu’on puisse le choisir Lui chaque jour de nos vies. Gloire à Dieu pour cet article.

Laisser un commentaire